RECHERCHER

MUSIQUE ET SOCIÉTÉ



DÉCOUVRIR LES FESTIVALS DE MUSIQUE DE L’ÉTÉ

De la musique classique à l’électro, en passant par le jazz ou la pop, l’été annonce comme chaque année ses festivals de musique. Les organisateurs sont sur les dents depuis plusieurs mois afin que le jour venu tout se déroule comme prévu…


L'ÉTÉ, LE RENDEZ-VOUS DES FESTIVALS DE MUSIQUE

Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de poursuivre la consultation de cette page. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"

Si toute les régions de France proposent un florilège de festivals, la région sud est particulièrement gâtée en proposant de nombreuses manifestations musicales de premier plan. Citons : le festival de Radio France Occitanie à Montpellier, Jazz in Marciac, mais aussi Les Déferlantes à Argelès ou encore Pause Guitare à Albi et Jazz à Sète dans la ville qui a vu naître Georges Brassens.

L’Occitanie est sans contexte une terre festivalière qui portent de multiples manifestations souvent d’envergure, dont certaines reconnues à l’international. Toutefois, à côté des évènements médiatisés et dont parfois la télévision se fait l’écho, il existe aussi des festivals qui fonctionnent grâce à la dynamique de quelques bénévoles passionnés, d’ardents défenseurs de la musique qui ne comptent pas leurs heures pour que les spectacles proposés soient chaque année de haute tenue.

Tous ces festivals, aussi différents soient-ils, se retrouvent cependant sur un point commun : ils se déroulent durant l’été, au moment où une majorité du public est en vacances, tout prêt à partager quelques moments privilégiés au contact des artistes et de leur travail.

© Tookapic

UN SECTEUR ÉCONOMIQUE QUI COMPTE

Quelle que soit son importance ou sa célébrité, chaque festival contribue au secteur économique et à l'attractivité du lieu, parfois même pour beaucoup. C’est pour toutes ces raisons, que régions et municipalités soutiennent financièrement de nombreux festivals. Alors qu’un festival ne dure que quelques jours par an, de substantives aides financières sont accordées (5,4 M€ rien que pour la région Occitanie et ses 150 festivals). Au-delà des aides directes, le soutien aux festivals se manifeste également sur d’autres plans, en donnant par exemple accès au guide web des festivals et en soutenant artistes et groupes régionaux.

La préparation, qui s’échelonne sur des mois, apporte un souffle certain aux zones rurales où un festival est parfois l’un des seuls évènements culturels importants de l’année. Par ailleurs, certains festivals contribuent à la valorisation du patrimoine régional en se déroulant dans des sites prestigieux, comme celui de Gavarnie ou de Convivencia sur le canal du Midi.

Ce qui est important, pour tout organisateur, c’est d’arriver à drainer un public de plus en plus fidèle année après année. La plupart des festivals ont fait leur réputation en partant de là. Par exemple, Jazz in Marciac et Jazz à Sète ont commencé petit pour devenir aujourd’hui un rendez-vous attendu par les festivaliers. Autre exemple avec L’Été de Vaour implanté dans une zone rurale du Tarn. L'été de Vaour a su trouver son public jusqu’à devenir en 33 ans un acteur majeur du développement local. Le festival accueille environ 18 000 spectateurs en été sur une semaine. Forte de ce succès, l'association à l'origine du projet a également mis en place une programmation durant les saisons hivernales et printanières.

La réussite d’un festival permet également aux intermittents du spectacle de trouver un supplément d’activité ; ce qui est loin d’être anecdotique, étant donné que c’est durant les mois d’été, de juin à septembre, que les artistes et techniciens recueillent une majorité de dates. Parfois, des accueils en résidence et des actions culturelles avec diverses compagnies sont régulièrement proposés, ce qui permet la création d’emplois.

À tout ceci ajoutons les acteurs économiques locaux, exploitants et entreprises qui participent à la renommée et à l’essor du festival, les hébergements qui affichent complets, et les commerçants qui voient leurs ventes décoller. Le reste de l'année, rien n’empêche aux associations organisatrices de mutualiser diverses actions avec d'autres associations, voire des médiathèques ; de petits gestes culturels, mais qui permettent de donner sens aux activités culturelles locales.


LES FESTIVALS DE MUSIQUE, UNE PÉPINIÈRE DE TALENTS À DÉCOUVRIR

Emmanuel Négrier, directeur de recherche CNRS en science politique au CEPEL (Université de Montpellier) :

Quelle place occupent les festivals au sein de l'offre culturelle en Occitanie ?

Dans notre région, on constate une grande intensité festivalière pour trois raisons majeures : Primo, en raison du caractère sudiste de notre région. Naturellement, on organise plus facilement des festivals dans des territoires où il fait souvent beau Secondo, l’Occitanie compte de nombreuses zones rurales, où il est assez difficile de faire vivre des équipements culturels à l’année, on y organise donc des festivals. Tertio, il existe de véritables spots Festivaliers ici, je pense à Sète notamment.

Pouvez-vous estimer les retombées économiques générées par les festivals ?

C'est difficile. On ne peut pas comparer Jazz in Marciac et Piano aux Jacobins à Toulouse, ou les Internationales de la Guitare et le festival Radio France a Montpellier. Mais ce que j'ai évalué, c'est le ratio subventions-dépenses du festival : un euro de subvention génère environ six euros de retombées. Et ces dépenses locales sont en augmentation. Soutenus par les structures publiques, les festivals se mettent à étendre leur programmation, à recruter sur place... Ils deviennent des opérateurs territoriaux de plus en plus actifs.

Et concernant le public ?

Là aussi, un glissement s'est opéré : le public s'est régionalisé. L'accroissement du nombre de festivals fait que l'on n'a plus besoin de faire des centaines de kilomètres pour voir une tête d'affiche. L'économie festivalière n'est alors pas toujours fleurissante. Cela dit, la rentabilité d'un festival n'est pas ce qu'une collectivité prend en compte en priorité pour l'aider : le projet culturel, la qualité de la programmation priment C'est la que les collectivités jouent pleinement leur rôle.

(source ‘Journal de la région Occitanie n°13’ – 07/2018)

QUELQUES SITES D’INFOS SUR LES FESTIVALS

Vous rechercher un festival, un genre de musique en particulier ? Durant l’été, l’offre est généreuse et fort riche. Nous avons sélectionné pour vous quelques sites majeurs d’informations concernant les festivals…

FRANCE FESTIVAL (agenda) : la recherche s’effectue par menus déroulant. Comme pour ‘Tous les festivals’, une fiche de renseignement détaille le programme ainsi que le jour et l’heure.

ROUTE DES FESTIVALS : l’intérêt ici se porte sur un classement des festivals par mois. Pratique pour celui qui cherche un concert sur son lieu de vacances. Chaque fiche de festival permet de découvrir un résumé ainsi qu’un lien direct vers le site officiel du festival.

TOUS LES FESTIVALS (agenda) : pour chaque festival, une fiche est proposée avec programme détaillé, date et horaire.

WIKIPEDIA (liste des festivals) : pour ceux qui recherchent des informations générales sur un festival en particulier (lieu géographique, historique du festival, déroulement, etc.). Les festivals sont classés par département.

(Cadence Info - 07/2018)


## CADENCEINFO.COM
le spécialiste de l'info musicale
© 2013/2018 - cadenceinfo.com
Ce site est protégé par la Société des Gens de Lettres - http://www.sgdl.org/