CHANSON



J'AI QUELQUE CHOSE À VOUS DIRE, DAVID HALLYDAY ENTRE PUDEUR ET CONFESSION

David Hallyday est un artiste qui a toujours préférer chanter que d’avoir à s’exprimer dans les médias. Pour cet homme réservé, extérioriser ses sentiments lui sied davantage quand ce sont des textes de chansons qui les portent. Poursuivant une carrière artistique commencé il y a maintenant une trentaine d’années, le fils de Johnny nous propose J’ai quelque chose à vous dire, un 13e album en hommage à son père et qui s’articule autour de paroles poignantes.


DAVID HALLYDAY : UNE DERNIÈRE LETTRE AU PÈRE

Tout comme celui de Sylvie Vartan (Avec toi), l'album de David Hallyday était également attendu. Sortie le 7 décembre, J’ai quelque chose à vous dire est déjà classé troisième des ventes en France. Son fil rouge démarre dès le titre éponyme aux paroles sans équivoques : « À toujours se retenir / On laisse la place au silence / J'ai dû manquer au courage / Ou laisser passer ma chance / On peut rendre tous les hommages / Ça ne comble pas l'absence. »

Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de poursuivre la consultation de cette page. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"

Si le chanteur exprime l’importance de dire les choses tant qu’il est temps, cela signifie aussi qu'il y a place pour de l'amour face à des blessures qui s'estompent. David Hallyday lance ce message pour avancer et asseoir le lien familial. Ensuite, comme un passage de témoin après un deuil encore fragile, et malgré le regret de ne peut-être pas avoir tout dit à son père, la chanson Ma dernière lettre met en lumière ce que serait l’ultime confidence d'un père à son fils : « Puisque au matin il me faudra partir / Que vais-je laisser de mon nom ? / Quel mot quelle vie faudra-t-il retenir ? / C'est vrai j'ai joué tant de partitions / J'ai souvent rêvé que je pouvais fuir / Couper l'image et le son / Mais la peur du vide, la peur d'en mourir étaient plus fortes que la raison. »

Autre lettre d'amour lancée comme un cri avec la chanson À toi je pardonne : « Ça m’a fait grandir d’avoir dépassé les douleurs / Malgré tout le temps qu’on perd / Jusqu’à même perdre ses repères / Il n’y a qu’une personne à qui je pardonne / À toi je pardonne » Du vécu qui ne laisse place à aucune ambiguïté, où chaque mot trouve sa place légitime et où chaque vers exprime ce que David Hallyday a ressenti ; le parcours d’une vie et un pardon synonyme de compréhension vis à vis de sa relation avec son père.

Pour David et Johnny, le métier de la scène a été là pour les aider à se rapprocher, à partager les mêmes émotions ; une suite d’expériences pour éviter tout blâme, tout reproche et blessure inutile. On se souvient de cette rencontre entre le père et le fils sur scène en 1993 au Parc des Princes face à une foule en liesse, où l’un comme l’autre très intimidés prendront le micro pour se congratuler, David lançant au public « Vous êtes venus applaudir le meilleur » et Johnny répondant : « Avec le meilleur des fils »


DAVID HALLYDAY : MA DERNIÈRE LETTRE
Dans cet album on remarque la présence étonnante d’un loup, sur la pochette mais aussi dans ce clip réalisé par sa sœur Laura, où l'animal représente l’image du père de façon mystique.


J’AI QUELQUE CHOSE À VOUS DIRE, L’ALBUM TÉMOIN

Pour élaborer son album, David a dû s’isoler, loin des tumultes familiaux et d’une presse avide de scoop. La musique arrive alors à prendre le dessus. Elle devient ce refuge naturel et bienveillant qui permet de faire abstraction des échos venus de l'extérieur. Pour David, ce repli sur soi, ce confinement loin des vacarmes incendiaires a toujours été sa façon de dialoguer avec sa passion première, la musique. Un travail de quatre mois dans son studio californien pour faire le tri, peaufiner chaque détail et d’où sont finalement sortis 11 titres.

Pour les textes, David Hallyday a fait appel à trois auteurs capables de transcrire ses émotions et sa pudeur naturelle : Lionel Florence, Amo Santamaria et Julie d'Aimé. Accompagnant une musique dotée d’un bel habillage à l’intonation rock et pop, on doit saluer l’écriture raffinée et soignée de ces trois auteurs comme ici dans la chanson Éternel adressée à sa belle-mère Laeticia : « J'ai vu dans tes larmes / Couler la blancheur / Mais noir sous le voile / Je cherche encore ton cœur / J'ai lu ton visage / Le vague, le mépris / N'est pas l'état sauvage / Avec lequel j'ai appris. » ou en égrenant la nostalgie du temps qui passe dans Jamais dire jamais : « Un jour ou l'autre / Tout vous revient comme par hasard / D'un photo plus qu'ordinaire / D'un sourire qui vous éclaire / D'un jour même en plein hiver / Comme une lumière. »


DAVID HALLYDAY : J'AI QUELQUE CHOSE À VOUS DIRE


L'album de David Hallyday est un album à part, un album Ô combien personnel que l’artiste a méticuleusement travaillé tout en respectant son esthétique musicale favorite, des envolées pop reposant sur un son rock FM. Portées par des paroles lourdes de sens, toutes les émotions contenues s’expriment dans une musique volontairement mélodique (Jamais dire jamais, My reflexion) voire entêtante (Éternel) L’album J’ai quelque chose à vous dire est à l’image des derniers mois de la vie de David Hallyday, à la fois chargée d’émotions, de déchirement, mais aussi d’espoir.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 12/2018)

David Hallyday
J’ai quelque chose à vous dire
Éditeur "Play Two"
Date de sortie 7 décembre 2018

LES CHANSONS DE J’AI QUELQUE CHOSE À VOUS DIRE

  • J’ai quelque chose à vous dire
  • À toi je pardonne
  • Ma dernière lettre
  • Le nerf de la guerre
  • En vie
  • Seul au monde
  • Éternel
  • Mauvais choix
  • Rappelle-moi de t’oublier
  • Jamais dire jamais
  • My Reflexion

À CONSULTER

SYLVIE VARTAN : AVEC TOI

JOHNNY HALLYDAY : MON PAYS, C'EST L'AMOUR